ENFIN

Le téléphone sonne.

Allo? C’est le département des RH.
Vous avez une entrevue dans deux jours.

Vous raccrochez. WOW… votre candidature a été retenue parmi une pile de CV aussi haute que la tour du CN! Vous êtes fier et vous avez entièrement raison.

Mais…

… ce sentiment d’euphorie ne dure malheureusement jamais longtemps et fait rapidement place au stress et à la nervosité reliés à l’entrevue.
Quel type de questions vont-ils me poser? Qui vais-je rencontrer? Comment dois-je me vendre sans trop me vanter?

TYPES D’ENTREVUES

Connaissez-les !

Dans son article fort intéressant Comment se préparer à 8 différents types d’entrevues, Collen Clarke de Workopolis énumère les 8 types d’entrevues les plus fréquents :

Entrevue téléphonique

Le but d’une entrevue téléphonique est de déterminer si vous êtes éligible à une rencontre en personne ou non, alors elles doivent être prises au sérieux. Vous avez habituellement 20 minutes et moins pour faire bonne impression.

Entrevue structurée

Il s’agit d’un entretien en face à face où le candidat est investigué, investigué et investigué à nouveau. Les interviewers recherchent le dévouement, le travail d’équipe, le leadership et veulent savoir qui vous êtes et connaître vos caractéristiques personnelles.

Entrevue situationnelle

Ces entrevues se composent de questions sur ce que vous feriez dans une situation donnée. 

Deuxième et troisième entrevues

Ne présumez pas que les gens qui vous ont interviewé la première ou deuxième fois ont tout partagé avec le nouvel intervieweur. L’idée derrière ces entretiens est de recueillir de nouvelles informations sur vous. 

Entrevue axée sur le comportement

C’est le type le plus commun. Elles sont  basées sur la prémisse que votre comportement passé prédit votre performance future. On vous demandera «Parlez-moi d’un moment où …» ou de «discuter d’un projet sur lequel vous avez travaillé.

Entrevue fondée sur les cas

 Elles sont généralement utilisées pour les professionnels de rangs supérieurs. L’interviewer présente une situation d’affaires et vous invite à la résoudre.

Entrevue stressante

Celles-ci sont rares, mais on les retrouve dans des séries d’entrevues plus fréquentes ou auprès de cadres supérieurs. Le but est de mettre le candidat en lumière. L’intervieweur souhaite ainsi déterminer comment vous réagissez dans les moments de stress.

Entrevue repas

Manger devant un inconnu qui pourrait devenir votre patron peut être quelque peu déconcertant. Portez vos plus beaux habits, ayez une attitude positive, un beau sourire et vous êtes prêt à partir.

Que ce soit la première ou la vingtième, l’entrevue déstabilise car elle implique une bonne dose d’inconnu. La préparation est donc très importante pour ne pas dire CRUCIALE. Voici donc quelques conseils afin de prévenir la perte de contrôle et augmenter votre confiance lors de cette rencontre tant attendue:

SITUATION – ACTION – RÉSULTATS

Une méthode simple qui vous fera briller en entrevue!

Un des points importants à comprendre et à retenir de cet article est celui-ci : bien que chaque technique d’entrevue utilise une approche différente, l’objectif du recruteur demeure le même, c’est-à-dire d’évaluer le plus adroitement et en peu de temps, la qualité du « fit » entre l’employeur et la personne interviewée. Êtes-vous un bon candidat… pour EUX?

Alors que la question débute par : comment réagissez-vous lorsque…, ou que feriez-vous si… ou bien encore donnez-moi un exemple d’une situation…, votre réponse doit toujours démontrer de quelle façon vous serez une valeur ajoutée pour EUX! Pour y arriver, l’approche SAR (situation, action, résultats) est de loin celle que je préfère.

Situation

ACTION

RÉSULTATS

Par exemple, on vous demande de parler d’un projet important sur lequel vous avez travaillé.

Commencez par décrire la situation:
Type et durée du projet, les différents départements impliqués, votre rôle, etc. Soyez clair, sans vous éterniser.

Ensuite, passez à l’action:
Ce que vous avez accompli, les tâches complexes, vos compétences utilisées, les imprévus rencontrés et comment vous les avez surmontés, etc. Soyez intéressant, vous voulez que le recruteur vous imagine faire la même chose pour sa compagnie!

Finalement les résultats :
Mentionnez l’impact sur l’efficacité du département ou sur la croissance des ventes, etc., et aussi ce que vous avez appris de cette expérience.

En utilisant l’approche SAR, vous répondrez à certaines questions du recruteur avant même qu’il ne vous les ait posées, formidable non?

Un exemple concret :

 

Question (fermée) du recruteur : Est-ce que vous gérez bien la pression?

Réponse possible :
Moi? Oui oui, je n’ai pas de problème avec la pression, inquiétez-vous pas avec ça.

Réponse en utilisant l’approche SAR :

Situation : « Oui, je gère très bien la pression. Dans mon poste chez ABC nous devions prendre 20 % plus d’appels en juillet et aout avec moins d’employés dû aux vacances. Cela créait une situation où le temps d’attente était un peu plus élevé qu’à l’habitude et les clients s’en plaignaient à l’occasion. » 

Action : Une des actions qui m’aidaient à bien gérer cette situation était de demeurer positif et empathique avec le client. De plus, comme je maitrisais très bien mes produits, je pouvais répondre efficacement à leurs besoins et faire oublier le temps d’attente. J’en profitais aussi pour reprendre mes énergies durant le diner et les pauses.

Résultats : En travaillant de la sorte, j’étais en mesure de bien performer, même dans les situations où la pression était plus forte.

Vous voyez la différence?

Oui vos réponses seront plus longues, mais elles feront en sorte que le recruteur aura à poser moins de questions pour obtenir la même information et cela lui sauvera du temps. La clé ici est de rester clair, de relater les faits sans s’étirer dans les détails.

À chaque question que le recruteur vous pose, vous devez lui démontrer que ce que vous avez fait dans le passé lui servira dans le futur.

ASTUCES

Pratique et bon choix de mots

Comment se préparer?
Une excellente façon que je suggère fréquemment est d’identifier une dizaine de questions les plus susceptibles de vous être posées. Vous rédiger ensuite une réponse en utilisant l’approche SAR – Situation, Action, Résultats.

L’utilisation de mots clés et de thèmes reliés au poste convoité ajoutera aussi à votre crédibilité.

Voici quelques-unes des questions qui sont souvent posées :

Parlez-moi de vous : même si cette question peut sembler générale, vous devez faire ressortir vos actions et vos résultats.

Parlez-moi d’une situation ou vous avez eu un conflit avec un collègue (ou un client difficile) et comment vous avez réagi.

Nommez-moi une de vos plus grandes forces. Encore trop de personnes en entrevue ne font que nommer leur force, mais sans la mettre en situation. Par exemple, si votre force est une grande capacité d’analyse, vous devez démontrer en utilisant l’approche SAR, comment cette force vous a servi dans le passé et surtout, comment elle vous sera utile pour le poste sur lequel vous appliquez.

Quels sont vos objectifs de carrière?

Comment organisez-vous votre journée ou comment gérez-vous vos priorités?

Bonne entrevue!

Vous voulez améliorer votre performance en entrevue?

2 Commentaires

  1. Sarah Tremblay

    Je reconnais bien les conseils qui m ont été donnés. Une methode simple, claire. Je vais l adopter, l adapter et l uriliser ds mes rencontres structurees pour être plus efficace.

    Réponse
    • Martin Houle

      Bonjour Sarah,
      Très content que tu aies apprécié!
      Merci pour les beaux mots et bonne journée!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *