Décider d’être bien.

Vous voulez faire ce choix ?

Certains de mes clients réalisent qu’ils ne sont pas assez heureux au travail.

Certains ont gravi les échelons très (trop ?) rapidement et la chute fut brutale.

D’autres veulent se réorienter dans un domaine complètement différent mais n’y arrivent pas seuls et ont besoin de support.

Le découragement, le manque de confiance et le doute sont souvent palpables, mais à tous je dis :

L’important n’est pas comment on commence notre carrière mais bien comment on la termine.

Le gène « bon patron » ou « travailleur heureux » n’existe pas.

Dans les deux cas c’est la volonté de vouloir porter des actions qui donnent un sens à notre vie et qui sont étroitement liées à nos valeurs profondes.

C’est loin d’être facile, je dirais même assez difficile….mais être malheureux n’est guère mieux.