Si vous allez chez le médecin pour des douleurs au ventre, il voudra savoir quand elles ont commencé, à quelle fréquence, ce que vous avez mangé etc.

Lui parler de votre fracture de la jambe gauche d’il y a quatre ans ne servira à rien. Au contraire, cette information le ralentit et ne l’aide aucunement à déterminer la cause de vos douleurs. Encore pire, il se met à penser à sa salle d’attente…
C’est la même chose pour votre CV. Toute info n’aidant pas à convaincre le recruteur que vous êtes un candidat potentiel pour SON poste est considérée comme étant non pertinente et ne devrait pas faire partie de votre CV.
N’oubliez pas, l’unique objectif d’un CV est d’obtenir un entretien !
Optimisez donc l’espace disponible en incluant seulement vos expériences, compétences et réalisations ayant de la valeur pour LE LECTEUR.

Chacune de vos phrases doit contenir de l’information démontrant que vous êtes un bon « fit » et la solution au problème de main d’œuvre de la compagnie. Plus vous y arriverez et plus le téléphone sonnera… je vous l’assure !
En terminant, j’aimerais préciser que d’omettre de l’information sur un CV n’est pas mentir. Utiliser plutôt LinkedIn pour y inclure de l’information qui est complémentaire à celle de votre CV. Dans son livre LinkedIn Affaires, Mathieu Laferrière écrit : « votre profil LinkedIn est beaucoup plus qu’un CV en ligne, c’est votre identité professionnelle numérique ».

Allez, c’est à votre tour, rédigez votre CV en fonction du poste recherché !