Je coach ma fille de 16 ans au soccer – niveau récréatif -depuis plusieurs années. A chaque début de saison j’insiste toujours sur le fait que l’important n’est pas de participer, mais bien de jouer pour gagner.
La défaite, lorsque nous jouons pour gagner, n’a rien de négatif et ne doit pas être considérée comme un échec. Au contraire elle permet de mieux se préparer. C’est bien beau ton histoire, mais c’est quoi le rapport avec la recherche d’emploi ?
J’y arrive. Parfois, il faut faire quelques passes avant de tirer au but ! À mon avis, ceux qui envoient leur CV en masse, comme si c’était une info lettre, jour après jour, semaine après semaine, sans essayer d’améliorer leur approche font partie de la catégorie « l’important c’est de participer ».

À l’inverse, ceux qui jouent pour gagner, voudront offrir leur meilleure performance afin de générer de l’intérêt et se démarquer de la compétition. Ils prendront donc le temps d’adapter CV et lettre en fonction du poste, de se préparer suffisamment etc..

Cette approche demande un peu plus d’effort, j’en conviens, mais, pour continuer dans l’analogie du soccer, elle permet aussi de parcourir plus de terrain sans s’essouffler inutilement.
Jouez-vous pour gagner ou pour participer ?