Un de mes clients a passé une entrevue. Tout se déroule normalement, il s’était bien préparé. Quelques jours plus tard il apprend que sa candidature n’a pas été retenue.
Il demande pourquoi. On lui répond qu’il n’y a pas de raison spécifique, qu’ils ont choisi un candidat un peu plus qualifié.

Donc, lorsqu’il voit le même poste affiché deux semaines plus tard, il s’empresse d’envoyer un courriel au recruteur mentionnant qu’il est toujours intéressé par le poste et qu’il a soumis sa candidature de nouveau. La suite ? Eh bien c’est ca le problème. Il n’y en pas de suite. Pas de retour de courriel pas de retour d’appel. On ne l’a tout simplement pas considéré.

Donner une rétroaction juste et constructive, exprimer les réelles raisons de refus aux candidats requiert un peu plus d’énergie et d’efforts mais il ne faut pas négliger les bienfaits que cela peu leur apporter.

Loin de moi l’envie de généraliser. La grande majorité des recruteurs et chasseurs de tête, à mon avis, traitent tous les candidats avec respect et professionnalisme. Par contre, j’ai été témoin et entendu suffisamment d’histoires semblables à celle mentionnée ci-haut pour vouloir écrire sur le sujet.