SITUATION

Plus facile à écrire qu’à faire

La perte d’emploi est dans la majorité des cas, soudaine. Paf! On reçoit la claque au visage sans s’y attendre, et du jour au lendemain, notre vie est chamboulée. L’insécurité s’imprègne et nous ne savons pas par où commencer.

Mais ce n’est pas tout! En plus de devoir gérer cet événement déstabilisant, il nous faut en même temps entamer une recherche d’emploi efficace et nous présenter en entrevue sous notre meilleur profil.

Tout un tour de force!

Voici donc quelques conseils utiles pour garder le moral et ne pas perdre la boule!

1- Être résilient

Résilience : capacité d’un individu de résister aux épreuves de la vie. 

La première étape est donc d’accepter le fait que cette période ne sera pas facile, mais elle n’est que passagère! C’est un combat que vous devez et que vous allez gagner. L’ énergie doit être canalisée pour s’en sortir et non pour s’enfoncer davantage.

Accepter d’affronter cette épreuve vous donnera le courage nécessaire et vous rendra plus efficace, j’en suis convaincu!

Voyez le verre à moitié plein et laissez la moitié vide pour les autres.

Mais attention :  être résilient n’implique pas que vous devez ressembler à Superman ou à Superwoman! Des journées de merde, vous en aurez je vous l’assure!  C’est tout à fait normal. Il faut vous y attendre et surtout l’accepter. Cela fait partie du combat… demain est une autre journée. Comme à la boxe, on garde les mains hautes et on bouge… pas de surplace svp!

 

2- Maintenir un bon équilibre

Mens sana in corpore sano. Un esprit sain dans un corps sain. .

Lorsque vous êtes épuisé et démotivé, votre efficacité diminue. Encore plus dommageable, les bons recruteurs détecteront votre faible niveau d’énergie et cela pourra affecter et prolonger votre recherche d’emploi.

Quelques conseils pour garder l’équilibre :

– Mangez bien, dormez suffisamment et faites de l’exercice. Pour rester productif et positif, il n’y a rien de plus important que votre santé. 

– Demeurez en action et accordez vous des pauses. Il faut bouger, agir, réagir. Même si ce que l’on fait n’est pas toujours  relié à notre recherche d’emploi, l’action demeure plus constructive que de ne rien faire et broyer du noir.

3- Demandez de l’aide… et encore plus important, sachez comment

Il faut faire preuve d’humilité et s’ouvrir sur notre situation de chercheur d’emploi. Vous ne savez jamais quand ni qui sera en mesure de vous donner un coup de main.

Malheureusement, de nombreuses personnes hésitent ou tardent à demander de l’aide et lorsqu’elles le font, s’y prennent mal! 

N’attendez pas d’être au bord du gouffre. Plus vous donnerez l’impression de désespoir et moins les gens seront enclins à vous aider. 

Il y a plusieurs façons d’obtenir de l’aide, entre autres:

Vos amis : les vrais…et ceux sur Facebook 😊.

Emploi Québec : regorge de formations et d’autres services gratuits en lien avec la recherche d’emploi.

Chasseurs de têtes ou firmes spécialisées en services d’employabilité… telle que Jobzylum bien entendu!

Linkedin est un outil inestimable en recherche d’emploi, grâce entre autres à son effet exponentiel.

« Le réseau sur Linkedin est plus que la somme de vos contacts (niveau 1). Ce sont aussi les contacts de vos contacts et le réseau étendu (niveaux 2 et 3). Lorsque les gens cherchent via LinkedIn, l’algorithme en                             tient compte. Ensuite, c’est la confiance qui permet d’ouvrir des portes. »                                   Mathieu Laferrière, conférencier et coach Linkedin

Mais encore faut-il savoir l’utiliser adéquatement. Toujours selon Mathieu Laferrière :

 « Le problème avec le fait de demander de l’aide, c’est qu’en général, les gens ne sont pas assez précis dans leur demande. Ils veulent tout et n’importe quoi en même temps. »

Il est vrai que certaines personnes s’attendent à ce que leurs contacts prennent un mois de congé et leur donnent une petite allocation pour les aider dans leur recherche! J’exagère un peu… mais juste un peu!

Alors quelques recommandations afin de vous « aider à vous faire aider » :

Assurez-vous d’avoir un profil Linkedin complet et bien rédigé.

Précisez votre demande.

Ex. 1 : je me cherche un poste d’analyste d’affaire dans une grande entreprise dans la région de Montréal ou de la Rive-Nord. J’ai 6 ans d’expérience dans ce domaine. 

Ex. 2 : j’ai vu que le nom de telle personne figure dans tes contacts. Serait-il possible de me mettre en communication, car elle pourrait sans doute me donner de l’info concernant un poste qui m’intéresse.

Soyez préparé.  Si vous demandez de l’aide, soyez prêt à répondre aux questions de vos contacts (ce que vous faisiez avant, depuis combien de temps êtes-vous sans emploi, quelles démarches avez-vous entreprises, etc.) afin du lui démontrer que vous êtes activement à la recherche et de lui donner l’envie de vous aider.

Attendez la bonne occasion.  Choisissez  les bonnes personnes et attendez l’occasion propice pour passer à l’attaque. Soyez positif et confiant. Surtout, ne laissez planer aucun doute dans l’esprit de votre contact que de vous recommander pourrait nuire à sa réputation. De plus, donner l’impression que vous êtes désespéré ou que vous avez besoin d’une énorme faveur n’aidera pas votre cause.

Faites vos suivis et démontrez votre appréciation. Remerciez tous ceux à qui vous avez demandé de l’aide et n’oubliez pas de les aviser lorsque vous aurez votre nouvel emploi. Cette marque de respect et de reconnaissance sera très appréciée.

 

4- Organisez vos recherches

 

En recherche d’emploi, il vous faut avoir un plan. Sinon c’est le chaos et l’anxiété grimpe dans le plafond! Soyez donc méthodique dans votre approche.

Période de réflexion : Prenez le temps de bien analyser quel type de poste, d’industrie et d’environnement vous conviendraient le mieux. Plus vous serez clair et convaincu, plus vous convaincrez!

Recherche de postes : Cibler les postes répondant parfaitement (ou presque) à vos besoins. Les opinions varient à ce sujet, mais ma préférence est une recherche axée sur la qualité du ciblage plutôt que sur la quantité de CV envoyés. Cette stratégie vous permettra d’adapter plus efficacement votre lettre de présentation et votre CV selon le poste affiché. Il est difficile de rédiger une bonne lettre de présentation personnalisée en postulant sur 10 postes par jour!

Qualité de vos documents : Le CV et votre lettre de présentation sont les outils les plus importants de votre coffre. Assurez-vous qu’ils vous représentent bien, tant au niveau du contenu que du contenant. Votre motivation doit transparaître au travers des mots de votre CV et surtout de votre lettre de présentation!

Pour cette raison, je vous invite fortement à utiliser l’aide de spécialistes en rédaction de CV (eh oui comme Jobzylum) ou tout au moins, faire un minimum de recherche en ligne sur comment bien rédiger un CV. Voyez le coût comme un investissement et non une dépense.

Objectifs réalistes : Des objectifs atteignables vous garderont motivé et vous permettront de mieux mesurer votre rendement. Quelques exemples :

Postuler à 2-3 offres par jour, envoyer 5 candidatures spontanées par semaine, communiquer avec 2 contacts par semaine, participer à une activité de réseautage aux deux semaines.

Il faut mieux ajuster nos objectifs à la hausse en cours de route que de ne pas les atteindre dès le commencement.

Soyez constant : Certains arrêtent leurs recherches durant les fêtes ou les vacances estivales en justifiant que c’est une perte de temps. Je n’en suis vraiment pas convaincu. Saisissez l’opportunité!

 Demandez de l’aide et obtenez l’opinion d’une personne de confiance concernant votre plan.

 

5- Perfectionnez votre technique et « boostez » vos compétences

 

La recherche d’emploi n’est jamais une perte de temps, mais plutôt une période pour se mettre à jour, pour s’améliorer et apprendre. N’oubliez pas la consigne au point 1… pas de surplace svp!

 Voici quelques suggestions :

Chaque critique est constructive. Prenez le temps d’analyser ce que vous avez fait de bien et ce qui pourrait être amélioré lors de la prochaine entrevue.  

Inscrivez-vous à des formations en ligne (plusieurs sont gratuites ou peu dispendieuses) et prenez rendez-vous avec votre conseiller pour faire le point sur votre recherche. 

Rejoignez des groupes de recherche LinkedIn ou autres clubs de recherche d’emploi. Partagez votre expérience. Vous réaliserez rapidement que vous n’êtes pas seul. 

Informez-vous sur les techniques d’entrevue et pratiquez vos réponses, sans attendre nécessairement d’être convoqué. Cela vous permettra d’être adéquatement préparé le jour où un recruteur voudra vous rencontrer le lendemain matin! La technique du miroir ou les jeux de rôles sont très efficaces pour se préparer à une entrevue.

Renseignez-vous sur le marché caché et comment demander une rencontre exploratoire (phénomène peu connu, mais en croissance) de 10-15 minutes. Postuler pour un emploi qui n’est pas encore affiché diminue la compétition et augmente CONSIDÉRABLEMENT vos chances de succès.

Mais surtout… ayez confiance en vous!

Je ne vous apprend rien en mentionnant que la confiance est un aspect extrêmement important dans le processus de recherche d’emploi. Mais à force de cogner sur le clou…

Lors de l’entrevue, le recruteur doit ressentir la confiance et la motivation du candidat, car oui, la motivation a bien meilleur goût!

J’espère donc que ces quelques conseils vous aideront à maintenir le cap vers l’atteinte de votre objectif ultime, soit celui d’obtenir votre job de rêve! 

2 Commentaires

  1. Sarah Tremblay

    J ai bien retrouvé tous les éléments, les etapes passé, les conseils que tu m as donné. Ce qui m a aide a garder la cap est aissi de pouvoir me livrer à coeur ouvert. Vider mon sac pour repartir avec le coeur leger, la tête pleine d idée et les fourmis ds les jambes.

    Réponse
    • Martin Houle

      Bonjour Sarah!

      Je suis très heureux d’avoir participé à ton nouveau départ!

      Bon succès et passe de joyeuses fêtes!

      Martin

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *